L’équation de la relation

Tête - Savoir

Du plus loin que je me souvienne, la relation a eu une importance primordiale dans ma vie. Je suis une femme qui aime être en relation, et j’aime la relation profonde avec mes amis, avec ma famille, avec mes relations affectives et intimes, ainsi qu’avec moi. En fait, j’en ai besoin.

Pendant plusieurs années, c’est ce que j’ai recherché, à être en relation; je croyais alors savoir comment. Mais maintenant, je sais que non. Je partais de la motivation d’un besoin à combler plutôt que de la recherche du partage et de l’approfondissement.

Lorsque nous faisons la rencontre de quelqu’un qui nous plaît, nous éprouvons de l’attirance, nous voulons passer du temps avec cette personne et éventuellement, si les débuts s’avèrent agréables, si la personne satisfait nos critères, nous voulons former un couple, nous aimer et être en relation. Mais comment être en relation?

Il y a de ceux qui croient qu’être en relation signifie que l’autre doit nous deviner, que nous devons donner sans attendre, que si l’autre nous aime, il doit savoir ce dont nous avons besoin, ce dont nous avons envie. L’autre sait lire dans nos pensées et son amour est inconditionnel. Ce serait l’idéal n’est-ce pas? Ne pas avoir à dire, seulement à être deviné. Malheureusement, cela n’existe que dans les films d’amour hollywoodien. Oui, je sais, nous connaissons tous un couple dans notre entourage qui, de l’extérieur, nous donne cette impression, et peut-être est-ce réel? Mais j’ose douter que, dans une telle situation, un des deux conjoints soit dans l’oubli de soi.

Je crois sincèrement que pour être en couple, en relation réelle, profonde et intime, cela implique les trois éléments suivants : moi, toi et la relation.

1 + 1 = 3

Cette équation est la base de la relation;
elle est la différence entre une relation éphémère et une relation durable.
Et pour cela, ça prend de l’engagement afin que cette équation fonctionne :
l’engagement envers soi, l’engagement envers l’autre et l’engagement envers la relation.

 

D’abord, l’engagement envers SOI

L’engagement envers soi d’abord est un engagement à prendre soin de nous, à nous aimer, à ne pas nous oublier, à prendre notre place, à exister, à ne pas nous perdre dans l’autre ni dans la relation. Un engagement envers nous implique aussi la connaissance de soi, de nos blessures, de nos limites, de nos besoins, de notre motivation à vivre une relation.

Pour connaître la relation à deux, il faut au départ avoir cette relation avec nous-mêmes, nous accepter comme nous sommes. Il est important que nous entrions en relation NON pas pour que l’autre nous complète, mais plutôt pour partager et approfondir notre intégralité, notre être entier avec l’autre.

En restant authentique avec l’être que nous aimons, c’est-à-dire avoir cette capacité à rester nous même, la relation demeure, elle aussi, authentique.

 

Ensuite, l’engagement envers L’AUTRE

L’engagement envers l’autre est, au départ, d’avoir conscience de nos sentiments; ce que nous aimons et ce que nous aimons moins chez l’autre. L’engagement envers l’autre implique de prendre soin de l’autre, de démontrer notre amour au quotidien, de prêter attention à ses aspirations, ses besoins, ses déceptions, ses amis préférés, son passé, ses blessures.

Lorsque nous prêtons attention envers l’autre, nous ne pouvons que l’aider à s’épanouir et nous récolterons en retour la valeur de cet épanouissement.  L’attention est une marque de respect et d’amour; il est très romantique d’être attentif envers l’autre.

L’engagement à l’autre est aussi de l’accepter sans essayer de vouloir le changer, le contrôler, le critiquer. Il faut accepter la réalité que votre partenaire n’est pas comme nous, qu’il ne réagit pas comme nous, qu’il a ses propres blessures et son propre passé.

 

Et enfin, non le moindre, l’engagement envers LA RELATION

L’engagement envers la relation est de consacrer les efforts et le temps, de travailler inlassablement pour solidifier la relation et l’amour puisque la relation nourrit l’amour et vice-versa. La relation représente le lien qui unit deux personnes et elle nécessite de l’investissement.

S’attacher, s’investir dans la relation à l’autre, c’est accepter de nous engager envers la relation sans perdre notre liberté de choix et notre liberté de rester nous-mêmes. Ce n’est pas l’engagement qui nous emprisonne dans le couple, c’est paradoxalement, le manque d’engagement puisque dans le manque d’engagement, il y a l’insécurité, le doute et l’indécision.

De plus, la communication reste un élément important dans une relation. Non que nous devions tout nous dire, mais lorsqu’il arrive des conflits ou des malaises, il faut savoir s’asseoir et parler avec authenticité tout en étant à l’écoute de l’autre. Il faut porter une attention particulière au dialogue plutôt que vers le monologue. Il faut savoir nous excuser lorsque nous avons été blessants et reconnaître nos erreurs.

 

En résumé, être en relation est un système complexe qui demande de faire preuve d’ouverture, d’authenticité, d’empathie, d’avoir la capacité à envisager d’autres perspectives que la nôtre, et surtout, surtout, de s’engager envers cette équation de la relation : 1 + 1 =3.

Je vous invite à revisiter votre notion du couple et de la relation sous la base de cette équation et observez si vous avez des lacunes, des besoins non exprimés, si vous êtes réellement engagés. Souvenez-vous, prenez soin de vous d’abord pour mieux prendre soin de l’autre ensuite et engagez-vous dans la relation.

 

Cette chronique vous parle et vous avez besoin d’être accompagné dans votre démarche? N’hésitez pas à communiquer avec moi pour une rencontre.

1 commentaire

  1. Halim dit :

    Bonjour
    Merci pour ce bel article qui m’a beaucoup touché.
    Belle journée
    Bien à vous

Laisser un commentaire