NATHALIE BOUCHARD

514 983-5266

1150, boulevard Saint-Joseph Est, Bureau 108, Montréal QC  H2J 1L5, Canada

© 2019 NATHALIE BOUCHARD – THÉRAPEUTE EN RELATION D'AIDE POUR COUPLE OU INDIVIDUELLE

L'engagement

 

Pas assez d'énergie pour donner

 

J’entends cette phrase souvent dernièrement provenant d’hommes (ou de gars). « Je ne vais pas bien, je n’ai pas le goût de m’embarquer dans un couple, je n’ai pas assez d’énergie. »  Comme s’il fallait avoir de l’énergie pour deux pour être en couple. Et pourquoi ne pas profiter d’une personne, d’une partenaire qui donne de l’affection pour alléger sa vie? J’ai posé la question directement à un gars : « est-ce un moyen détourné de dire : je ne suis pas intéressé à toi? » Je suis même allée jusqu’à demander si c’était les femmes qui se faisaient des scénarios en croyant que si le gars était vraiment intéressé, il s’ouvrirait à recevoir et à l’affectif.

 

David Deida affirme que les hommes voient les femmes comme une distraction à leur mission de vie, à leur réalisation. Si les hommes ne savent pas ce qu’ils veulent dans la vie, s’ils sont en quête de leur mission de vie, s’ils ne connaissent pas le succès escompté dans leur travail, ils ne seront pas capables d’être en relation ni être en amour.

Yvon Dallaire,  dans son livre « Homme et fier de l’être » écrit que l’homme « doit considérer la femme comme une invitée dans sa vie et non comme une responsabilité. » C’est triste de lire cela et malheureusement, j’ai tendance à croire que c’est vraiment ce que les hommes pensent et ça m’attriste doublement.

 

C’est drôle parce que j’entends que les femmes sont compliquées mais, les hommes ne sont pas simples non plus. Ce n’est pas que nous sommes compliqués, homme ou femme, nous sommes différents c’est tout. Je reviens à l’acceptation des différences de l’autre et sur la complémentarité de nos sexes. Et c’est là que nous devons agir selon moi, en équipe, en partenaire, en profitant des avantages que chacun offre. J’ai l’impression toutefois que l’offre est une donnée inconnue pour le moment pour les hommes.  Comme dans, « je ne sais pas ce que je veux, comment voulez-vous que je sache ce que j’ai à offrir et encore moins ce dont j’ai besoin ».

 

Étant donné que les hommes sont à la recherche de leur identité, au cœur de la société et auprès des femmes, que pouvons-nous faire comme femme pour vous aider à retrouver votre chemin? Que puis-je faire moi comme femme? Dans ma quête de retrouver cette polarité masculine-féminine dans la société québécoise, si je peux créer un brin de réflexion en chacun de vous, homme et femme, j’aurai atteint mon objectif.

Please reload

AUTRES ARTICLES

Please reload

TOUS LES TAGS

Please reload

3 THÈMES

Please reload